Inkulture

Aliens arc-en-ciel et autres séries nerdy que vous devriez regarder ce week-end

Pendant les vacances de Noël, certains d’entre vous sont partis au ski, d’autres ont fait une croisière le long du Nil, ou encore ont profité de leur famille. Personnellement, j’ai choisi mieux : j’ai fait du binge watching de Runaways sur Hulu, de l’épisode de Noël de Doctor Who et puis aussi de tous les Defenders.

De la page à l’écran

Ces séries ont toutes un point commun : elles sont tirées de bandes-dessinées. Runaways vient du comics du même nom de Marvel, Defenders aussi, et même Doctor Who voit l’univers de la série approfondi en une multitude de planches et vignettes.

Ces dernières années, de plus en plus de séries ont été tirées de cette branche de l’univers geek. Certaines ont été des gros succès et pas seulement auprès des fans de bandes-dessinées : Arrow, Supergirl, The Flash, …

Ce phénomène vient de l’essor de contenus tirés des BDs en général, avec des films de super héros qui amassent beaucoup d’argent au box office : Avengers avait rapporté 1500 milliards de dollars à lui tout seul. Et mine de rien, ce succès est encore très récent : en comparaison, le vieux Spider-Man avait « seulement » récolté 820 millions, et c’était en 2002 !

A whole new world

Bien sûr, cela se doit en partie à l’amélioration de la qualité de ces contenus médiatiques. Certains films sont aujourd’hui acclamés par les critiques au lieu d’être considérés comme une forme inférieure du « vrai » cinéma : par exemple, Wonder Woman a été particulièrement remarqué pour sa qualité (et puis aussi pour avoir été un film sur une femme, tourné par une femme, sans gros plan sur l’arrière-train de Gal Gadot). Cet afflux de séries directement tirées de comics est aussi dû à l’évolution des effets spéciaux : j’ai encore des souvenirs émus du vieux Hulk vert fluo, et comme vous pouvez le voir au-dessous, les films de super héros des années 80 avaient… un charme différent.

 (Photo tirée de Le Retour de l’Incroyable Hulk en 1988)

 

Mais cette émergence est également liée à la création d’un univers fictionnel : les films qui rassemblent plusieurs personnages, comme la série des Avengers, rapportent en général plus. Les studios ont enfin suivi le grand atout des comics, à la suite des études d’Henry Jenkins. Ils créent un monde plus large, et non juste une intrigue, ce qui encourage l’engagement actif d’une audience : elle peut alors suivre des événements, croiser des éléments, chercher des indices quant à la suite de l’intrigue, ce que font particulièrement les studios Marvel avec leurs fameuses scènes post-credits qui montrent souvent leur prochain antagoniste ou conflit.

 Extrait de Alias #1 et gif tiré de AKA Jessica Jones (2015)

 

Ces séries et films jouent beaucoup sur leur origine avec des clins d’œil à leurs équivalents dessinés. Le début de AKA Jessica Jones, par exemple, imite parfaitement celui des comics dont la série est inspirée, à savoir Alias. Ils veulent à la fois attirer de nouveaux publics et satisfaire les fans de comics intéressés

De l’importance des corgis et de celle des dinosaures

Mais revenons-en aux séries nerdy à regarder et les comics à lire en 2018. Si vous aimez les séries sur des adolescents, avec un mood de Breakfast Club et une esthétique toute colorée, ne cherchez plus : il y a Runaways, sur des lycéens ordinaires qui découvrent que leurs parents sont des super vilains par accident (et qu’ils sont un peu moins ordinaires que prévu). Le petit plus : il y a un dinosaure apprivoisé, ce qui est tout ce que je veux dans une série et la vie en général. Et pour accompagner ça, les comics Runaways ne sont pas très nombreux à rattraper et ont repris du service après plusieurs années de hiatus.

Si vous n’aimez pas les super héros, et si vous préférez plutôt les esthétiques sombres et les histoires plus glauques avec des antihéros et de la vengeance, AKA Jessica Jones reprend dans un mois, et est sur Netflix. Une détective amère et alcoolique traque son ancien violeur et se moque joyeusement des idiots en collants qui se battent contre des aliens. La BD Alias de laquelle la série est tirée est plus vieille et considérée comme un classique.

Enfin, pour changer des super héros, il y a Dirk Gently’s Holistic Detective Agency. Cette série fraîchement débarquée sur Netflix est faite pour ceux qui aiment les détectives, l’humour absurde, le suspense, le fait de ne pas anticiper le dénouement de l’intrigue avant le point final et le surnaturel. Tirée non pas de comics cette fois mais d’un livre de Douglas Adams (celui qui a écrit Le Guide du voyageur intergalactique), elle possède également une adaptation en BD qui explore d’avantage l’univers avec Dirk Gently et le Saumon du doute. Un titre fort prometteur.

 

Léa Andolfi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *