Bistro-Disko

Ground Control : le nouveau lieu cool et conscient de Paris

À deux pas de la Gare de Lyon, au sein d’un entrepôt SNCF désaffecté, se trouve un nouveau lieu hybride et éphémère rassemblant restaurants, bars, boutiques, loisirs et même une radio. Visite guidée de Ground Control : le nouveau lieu cool et conscient de Paris.

L’entrée dans Grand Countrol rappelle un peu celle d’une foire au vin : un grand hangar une disposition des points de ventes similaire, à ceci près que l’on dispose ici de beaucoup plus de place pour circuler. Malgré ce caractère un peu aseptisé, l’ambiance est chaleureuse, grâce à des décors atypiques comme un espace bar dans un style années 70, et surtout en raison du monde déjà présent lors de notre arrivée un peu avant 19h30.

Six restaurants proposent de la nourriture variée de plusieurs pays du monde : chinoise chez Mr. Zhao, mexicaine chez Chilam, pizzas avec Faggio, pâtes italiennes proposées par Solina ainsi que des plats ivoiriens préparés par la Table Nali. La Résidence, fermée le jour de notre venue, accueille des chefs réfugiés à tour de rôle.

Une bière brassée à Pantin à la main (la Gallia IPA), nous choisissons de nous tourner vers l’Asie et Mr. Zhao. Au menu, des « Momos » (sandwichs chauds garnis de viandes et de légumes), du riz selon une recette de Xi’an et des raviolis grillés (des gyozas qui ne portent pas leur nom). Nous jetons notre dévolu sur le « Mo n°1 », au « porc mijoté aux parfums chinois », ainsi que sur les raviolis.

 

Le porc à l’intérieur du sandwich se révèle très fondant, avec ce goût caractéristique d’une viande qui a cuit pendant longtemps, proche de celui d’un ragoût. Le pain n’est pas mauvais mais souffre de la comparaison avec la texture des gua baos, ces sandwichs asiatiques à la texture beaucoup plus moelleuse. Les raviolis sont en revanche parfaits. Fourrés aux légumes, ils sont à la fois croustillants à l’extérieur et onctueux à l’intérieur. Le tout est accompagné par l’agréable amertume de la bière et couronné par un tiramisu très gourmand acheté chez Solina.

Un bar à bord d’un avion

Après ce bon repas, il s’agit de trouver de quoi se rafraîchir. Et ce n’est pas cela qui manque à Ground Control qui ne compte pas moins de sept espaces bars. Le plus intriguant est sans doute le Long Courrier. En effet, il se situe à l’intérieur d’une véritable cabine d’avion et comprend de véritables sièges où les tablettes permettent de poser son verre. Ces derniers sont en réalité très confortables, d’autant plus que l’espace laissé aux jambes est bien plus important que celui d’une classe éco.

 

 

Nous optons pour le cocktail China Girl, composé de saké, de Schweppes, de sirop de jasmin, de jus de citron ainsi que de petites baies roses. Il se boit très facilement en raison de la faible teneur en alcool du saké et se trouve être un très bon compagnon de vol pour continuer la soirée.

Plus qu’une « halle à manger », un lieu total

Ground Control est cependant bien plus que seulement un lieu consacré à la nourriture. Un rapide tour de la halle, ancien centre de tri postal appartenant toujours à la SNCF, suffit pour comprendre les ambitions de l’offre des organisateurs : le lieu ne se résume pas à un grand espace pour manger et boire, mais constitue un endroit multi-loisirs, susceptible de plaire à des publics variés : une boutique de plantes vertes, une autre de vinyles et de t-shirts, plus loin un espace de jeux vidéos rétros, la possibilité de se faire prendre en photo avec un appareil du début du siècle dernier…. En somme un lieu où l’on pourrait rester toute la journée, d’autant plus que de nombreux événements et ateliers (de voyance ou de dessin pour les enfants par exemple) y sont organisés tous les jours.

 

De plus, Ground Control dispose de sa propre station de radio à la programmation tout aussi éclectique : des rendez-vous littéraires, des émissions d’improvisation, un « brunch musical » où des musiciens sont invités à jouer ou encore une émission de yoga.

De manière générale, Ground Control est un lieu qui se veut conscient : on n’y vient pas seulement pour consommer du loisir mais pour aborder des grandes questions de sociétés. Des grands événements sont prévus pour les mois à venir, et le week-end prochain aura lieu « Paysans Parisiens » avec pour objectif de recréer un lien entre les franciliens et les producteurs de leur région. Au programme, une foire agricole, des ateliers et des émissions de radios dédiées.

Ground Control a donc tout pour plaire, autant par ses propositions culinaires que ses autres activités et son ambiance conviviale. On regrettera toutefois une offre limitée sur certains points, comme le faible nombre de cocktails et de plats dans chaque restaurant, ou de tables de ping pong et de bornes de jeux vidéo. Toutefois, une soirée ne suffisant pas à tout découvrir, nous reviendrons sans nul doute!

 

Briac Subrin-Bigot

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *