Bistro-Disko

Guimi House, gimme more !

Si vous cherchez un petit spot sympa, mignon, cosy et décoré avec soin de toutes les couleurs, l’enseigne Guimi House est faite pour vous ! Salon de thé/restaurant hongkongais, Guimi House est un endroit que je connais depuis plusieurs années. J’étais tombée dessus par hasard rue de Turbigo et avais été séduite par l’ambiance, la décoration et surtout, surtout, la carte des desserts !

Je suis retournée avec un ami, cette fois-ci dans une autre de leur enseigne, rue René Boulanger. J’étais curieuse de voir si tous leurs salons étaient décorés avec la même patte, et je fus loin d’être déçue ! Guimi House, c’est une atmosphère unique, où on se sent tout de suite comme dans un petit cocon. Les murs sont dans les tons vert pomme et une végétation luxuriante recouvre une paroi de brique et le plafond. Les tables sont disposées en petits espaces cosy, aux chaises et canapés couverts de coussins moelleux imprimés… Enfin, des étagères ici et là arborent moult petits éléments de décoration, tous plus mignons les uns que les autres. Le souci du détail est primordial ! En somme, un intérieur très confortable qui ne vous laissera pas partir de sitôt.

L’ambiance est très agréable : la clientèle s’y retrouve pour discuter mais aussi pour travailler au calme sur son ordinateur. Généralement, des chansons chinoises passent en boucle en fond, mais à un volume suffisamment bas pour ne pas être dérangeant. Les serveuses sont très accueillantes, souriantes et extrêmement rapides ! Au moment où nous allions partir, elles faisaient leur pause dîner sur une table au fond avec leur bento. Leur rythme est très soutenu mais elles sont toujours à l’écoute de la moindre demande.

Mais passons aux choses sérieuses : la commande. Le menu est super bien fait, très agréable à l’oeil avec une présentation impeccable de chaque plat et surtout un choix assez hallucinant. Pour ma part j’ai déjà mon petit coup de coeur : le « mille-crêpe » matcha et haricot rouge, une pure tuerie. Je vous le recommande. Sauf si vous n’aimez pas les desserts trop sucrés. Ici, ils le sont en général assez.

Mon ami part sur un mille-crêpe à la mangue. Il commande également un thé taïwanais avec des perles de tapioca. Je teste quant à moi un boba tea à l’ananas. Pas un simple « bubble tea » comme on en a l’habitude à Paris avec un simple thé et des perles de tapioca au fond, mais un thé agrémenté de graines, de plusieurs cubes de tapioca de plusieurs tailles, des dés de fruits… Enfin, nous commandons un thé au lait chaud aromatisé à la pastèque et au tapioca. Oui, il y en a pour toutes les saveurs : pastèque, ananas, pêche, coco, fruits rouges… La variété des produits est impressionnante !

Mais nous ne restons pas en terrain connu : il est temps d’expérimenter un plat qui nous attire tous deux… Un « pancake » crêpe au durian.

Je ne sais pas si vous connaissez la réputation du durian. En deux mots, c’est un fruit d’Asie du Sud-Est connu pour son effroyable odeur. Mais le dessert avait l’air si innocent : deux petits paquets à la texture lisse et vert pomme… Comment se méfier ?

Puis nous avons coupé en deux les petits pancakes en question… Et là, l’odeur est venue.

On ne va pas y passer par quatre chemins : le durian a la réputation de sentir mauvais. Et oui, vraiment, c’est une odeur insoutenable. Mais une fois en bouche, l’odeur s’atténue et le goût complète en quelque sorte notre première impression olfactive. C’est franchement pas mauvais. Mais après, le goût (et l’odeur) restent en bouche. A essayer donc ; mais évitez à tout prix ces expérimentations avant un rendez-vous important.

Les mille-crêpe en revanche sont excellents. Le mélange du haricot rouge et du matcha est, encore une fois très sucré, mais très doux en bouche. Le goût me rappelle celui des taiyaki, ces petites gaufres japonaises en forme de poisson, fourrées à la pâte de haricots rouge, à la crème de matcha ou au chocolat. J’avais l’habitude de les acheter à la petite enseigne Koedo Dozo à la station de tramway Issy – Val de Seine. Le boba tea quant à lui est très aromatisé sans être écœurant ou chimique, et quand on finit d’en aspirer le contenu il reste au fond quelques dés de tapioca et d’ananas qui font office de mini salade de fruits.

En revanche le thé chaud à la pastèque a un goût très chimique, pastèque oblige. Une expérience amusante cependant d’aspirer les perles de tapioca un peu ramollies par la chaleur, une texture surprenante et finalement très agréable !

 

Je vous recommande donc fortement d’aller faire un tour chez Guimi House ; pour un petit thé entre amis tout comme un fastueux dîner. La carte des plats nous faisait bien de l’oeil : mon ami y était déjà allé goûter un plat salé et il l’affirme, ils sont aussi délicieux que leurs desserts… Chez Guimi House, on vient et on revient aussitôt !

Infos pratiques:

3ème arrondissement

Station Arts et Métiers, lignes 3 et 11 

38 Rue de Turbigo, 75003 Paris

Ouvert 7/7 de 11h30 à 22h30

9ème arrondissement

Station Le Peletier, ligne 7

54 Rue Richer, 75009 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 12h00 à 22h00

Station Havre-Caumartin, lignes 3 et 9

86 Rue de Provence, 75009 Paris

Ouvert 7/7 de 11h30 à 20h30 sauf le dimanche (ferme à 19h30)

10ème arrondissement :

Station République, lignes 3, 5, 8, 9 et 11

48 Rue René Boulanger, 75010 Paris

Ouvert 7/7 de 12h00 à 22h30

Illustration: Emma Jurado 

Photos: Julie Morvan 

Auteur : Julie Morvan

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *