Bistro-Disko

La Kulture food sur Instagram

Qui n’a jamais aperçu des photos de nourriture en parcourant son fil d’actualité Instagram ?
Vous n’êtes pas sans savoir que peu seront capables de l’affirmer… si ce n’est personne !

 

Avant de s’intéresser précisément à l’importance du phénomène food sur Instagram, il faut savoir que la plateforme se place en deuxième position parmi les réseaux les plus utilisés du monde, avec 700 millions d’utilisateurs, dont les posts environnent tous les jours les 95 millions et les stories les 150 millions.
Aujourd’hui, la nourriture est présente dans une très grande partie de ces publications ; s’il est difficile d’en connaître le nombre exact, on remarque tout de même que le fameux hashtag #food a déjà été utilisé plus de 240 millions de fois et #foodporn environ 140 millions de fois. A l’instant même où vous lisez ceci, les chiffres défilent encore et il y a d’ailleurs peu de chance pour que ça s’arrête.

Au-delà des hashtags, cet engouement pour la nourriture se remarque aussi à travers des comptes intégralement dédiés à la cause. Parmi eux, les influenceurs food, les restaurateurs, les sites comme @tastemade ou encore les guides comme @lefooding mettent la main à la pâte et régalent les internautes avec leurs photos alléchantes. Mais quelle est l’ampleur de l’influence de cette culture food sur le monde de la restauration ?

Instagram, un réseau de recommandation

Si Instagram peut avoir de l’influence sur le monde de la restauration, c’est non seulement grâce à son mode de fonctionnement mais aussi grâce à la communauté qui le construit.

En effet, s’abonner au compte de quelqu’un n’est pas anodin : cela traduit un intérêt pour ses activités, ses passions et ses opinions… notamment lorsqu’il s’agit de cuisine ! C’est pourquoi la photo d’un repas aura forcément un impact : on aura tendance à vouloir le tester aussi, notamment s’il a été suggéré par les influenceurs, qui ont un pouvoir de recommandation très important.

À l’image de Yelp ou de la Fourchette, Instagram se place parmi les plateformes de suggestions en restauration, sauf que dans son cas, c’est par le biais d’une photo alléchante et d’un hashtag que l’on encourage les internautes à emparer leurs couverts. Néanmoins, avant cela, il faut bien garder en tête que les photos doivent nécessairement répondre aux règles d’esthétique du réseau social.

L’esthétique avant tout

Avant de prendre une photo, voire même avant de se rendre quelque part, il y a une question qui revient de plus en plus souvent : « est-ce que c’est « instagrammable » » ?

Comme chaque réseau, Instagram a sa spécificité.  Avant d’être une plateforme de recommandations, c’est celle de l’inspiration et de l’esthétique visuelle. On cherche à faire la plus belle photo, celle qui donnera envie à tous nos abonnés de prendre notre place. Pour cela, on fait attention à l’éclairage, l’angle, la composition ou encore aux couleurs et aux filtres. Par ailleurs, la nouvelle possibilité de télécharger des filtres permettant de rendre nos plats plus appétissants démontre également l’ampleur de cette culture food.

 

L’utilisation du filtre personnalisé rend nos photos « instagrammables », c’est-à-dire cohérentes avec notre feed et répondant aux codes d’Instagram. Et ça, certains restaurants l’ont bien compris.

Principalement aux États-Unis mais aussi en France, la notion d’esthétique visuelle s’impose aux chefs voulant ouvrir un restaurant. En effet, sachant qu’Instagram est devenu un lieu quasi incontournable pour choisir son prochain repas, les restaurateurs doivent non seulement faire attention à ce qu’ils servent mais aussi à l’environnement dans lequel ils le servent. Bien que la nourriture soit délicieuse, si l’environnement ne permet pas de faire une jolie photo, il n’y a aucune chance pour que ce restaurant soit recommandé sur Instagram, du moins par des comptes influents. D’un autre côté, il se peut que certains restaurants soient recommandés grâce à leur qualité de présentation alors que, au niveau gustatif, ils ne soient pas forcément les meilleurs.

En accordant ce pouvoir de recommandation à Instagram, les restaurateurs acceptent ses règles et contraintes, c’est pourquoi certains font maintenant appel à des designers pour créer l’ambiance parfaite qui leur permettra enfin d’avoir l’étiquette « instagrammable ».  C’est le cas de Media Noche à San Francisco, Jack’s Wife Freda à New York, ou encore Umami Matcha Café et les restaurants du groupe Big Mamma à Paris. Ces restaurants ont su créer la bonne ambiance et des plats photogéniques, comme la pizza « Regina » spéciale Instagram de Popolare, que vous pouvez dévorer des yeux juste-ici :

 

 Annaëlle Lemesle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *