Spektateur

Ruy Blas au Théâtre du Ranelagh, deux heures de jeu et de grâce

Dans les ruelles calmes du XVIème arrondissement parisien, au pied de la colline de Passy, se niche le charmant Théâtre du Ranelagh. Velours rouge, parquet, boiseries, guichet unique : le cadre annonce une soirée théâtrale de caractère.

Une pièce délicieusement hugolienne

Royaume d’Espagne, fin du XVIIème siècle.

Ruy Blas, poète et vagabond, est devenu par nécessité le laquais du redoutable Don Salluste.

Amoureux en secret de la reine d’Espagne, le valet n’hésite pas une seconde lorsque son maitre lui propose de pénétrer l’intimité du cercle royal. Nommé conseiller puis Premier ministre, Ruy Blas déploie son intelligence et son éloquence pour dénoncer une oligarchie accapareuse des biens de l’Etat mais aussi pour se montrer digne d’aimer la reine d’Espagne. Cette dernière ne tarde pas à lui rendre son affection.

Mais c’est sans compter sur Don Salluste qui, dans l’ombre, veille.

Drame romantique en cinq actes où les alexandrins sont l’enveloppe des intrigues et des émotions, Ruy Blas demeure d’une modernité absolue en alliant les thèmes éternels de l’amour impossible, des ministres corrompus, et de la fatalité.

Un public conquis

Si les groupes scolaires sont nombreux durant ce type de représentations, une fois n’est pas coutume, ils n’ont pipé mot. Le regard noir de Don Salluste, la grandeur émouvante de Ruy Blas, la sincérité de la Reine, ont raison des premières dissipations du lever de rideau. Les scènes et les dialogues se succèdent entre des personnages sublimement déguisés et incarnés, qui viennent habiter l’espace de la scène aux balcons.

L’émotion est si palpable lors de la scène finale que les respirations se suspendent et sacrent, dans le plus beau des recueillements, cette performance d’exception.

Informations pratiques

Ruy Blas au Théâtre du Ranelagh

5 rue des Vignes, 75016 Paris

Réservations au 01 42 88 64 44

Tarif préférentiel pour les moins de 26 ans

Sophie Regaud

© photographies : Théâtre du Ranelagh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *